Projet « Laïcité »

Pourquoi ?
Il a été constaté que, bien que la charte de la laïcité soit affichée au lycée en plusieurs endroits stratégiques, la
majorité des élèves ne l’avaient jamais vue.

Objectifs :
Le principe de laïcité est constitutif de l’école de la République. Il nous a semblé urgent de permettre aux élèves de s’aproprier la charte de
la laïcité en leur proposant plusieurs entrées et outils.

Personnels concernés :
Isabelle Viry : enseignante en Arts appliqués
Karine Masseret : enseignante en Lettres Histoire
Ezzat El Shafey : enseignant en Lettres Histoire au collège Jules Verne

Classes concernées :
1APR et UP2A pour le lycée
UP2A  pour le collège.

ACTIONS :

– En histoire et enseignement civique : travail sur les articles de la charte.
– En arts appliqués : création de « la rue de la laïcité ». Un couloir du lycée sera baptisé comme une rue avec des plaques de rue et des
bannières représentant les articles de la charte accrochées au plafond.
– La compagnie « Entrée de jeu » viendra jouer leur nouveau spectacle-débat : « En toutes consciences » devant les quatre classes.

Quand ?

Pendant la semaine de la persévérance , du 13 au 17 mars 2017.
Débat théâtral le 14 mars.

Voici un diaporama du « making-off » jusqu’à la représentation théâtrale :

Mardi 14 mars, M. Lamerat, proviseur du lycée , a inauguré la toute nouvelle « Rue de la laïcité » au milieu d’élèves et de professeurs venus assister à l’évènement :

20170314_163638

 

Et enfin, pour celles et ceux qui veulent aller plus loin :

Impression

Projet Automates

Le lycée Vaucanson tient son nom de Jacques de Vaucanson connu mondialement pour ses inventions d’automates et machines automatisées (métier à tisser à carte perforée).

Le projet « Automates » consiste à créer un stand pour les journées portes ouvertes ainsi que les différents salons où le lycée est en représentation : ce stand fera rayonner l’image du lycée Vaucanson en présentant de manière ludique et originale les différentes filières du lycée.

Ce projet a été mené sur l’année scolaire 2016-2017 par les classes de 2ASSP1 et 2SEN aidés par :

Isabelle Viry, enseignante en arts appliqués,

Fabien Charlou, chef de travaux,

Youcef Megherbi, enseignant en technologie et multimédia ,

Christophe Chambonnière, enseignant en technologie,

ainsi que Alain Lamerat, proviseur du lycée assisté de Stéphane Willay, OP.

 

Une photo de l’équipe au complet :

Team-Automates

 

Monsieur  François Garay, maire des Mureaux nous a fait l’honneur de sa visite :

PO-Maire-Proviseur

Voici une vidéo du projet terminé installé le samedi 18 mars pour la Journée Portes Ouvertes :

 

Rencontre avec Christine Spengler

Vendredi 16 décembre, le Lycée Vaucanson a eu la chance d’accueillir la photographe de guerre Christine Spengler.

Dans le cadre du projet « Images de presse » mené par Sylvie Coquille, enseignante en Lettres-Histoire, Brigitte Desclavelières, professeur documentaliste et Isabelle Viry, enseignante en arts appliqués, deux classes du lycée ont pu assister à une conférence donnée par Christine Spengler sur sa vie en tant que correspondante de guerre. Ils ont pu ensuite faire dédicacer le livre de l’artiste-journaliste : « Une femme dans la guerre, 1970-2005 », ainsi que des photos imprimées pour l’occasion.

20161216_140650

Correspondante de guerre dans les agences Associated Press, Sipa et Corbis Sygma, Christine Spengler exerce ce métier depuis 1970. Ses photos sur l’Irlande du Nord, le Viêt-Nam, le Cambodge, le Liban, l’Iran, le Salvador, l’Afghanistan, l’Irak… Elles font partie de la mémoire collective et figurent dans de nombreux musées. Pour exorciser la douleur des guerres, Christine Spengler réalise à chaque retour de reportage des photos d’art pour Vogue, Christian Lacroix, Yves Saint-Laurent… Elle expose deux facettes indissociables dans le monde entier et a reçu de nombreux prix.

Quelques images célèbres prises par Christine Spengler :

30b236ad30d097808f0eb0c25dc33220

 

Cemetery in Qom, Iran

cs03-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

cs04

spengler-christine-enfants-nageant-dans-le-mei%c2%81kong-hd-1024x702

Programme « Mon oeil » avec LE BAL

« Mon oeil » avec LE BAL

Apprendre à analyser les images pour gagner en autonomie et en confiance. C’est le pari du programme « Mon œil !». Il invite les élèves à s’approprier la création documentaire (photo, vidéo, cinéma) et à travailler aux côtés d’artistes et de professionnels de l’image.

Aujourd’hui, mardi 19 janvier 2016, dans le cadre du programme « Mon oeil » du BAL (voir plus bas), la classe de 1COM s’est déplacée à Paris pour la journée, accompagnée de Mme Viry, enseignante en arts appliqués et d’Elise, assistante d’éducation.

Le matin ils sont allés au Cinéma des cinéastes (7, avenue de Clichy) pour visionner des cours métrages d’artistes et en parler.

Ensuite déjeuner-pique-nique dans la salle de restauration du BAL (Impasse de la défense).

Et enfin, visite guidée de l’exposition « Dust, histoires de poussière » au BAL.

 

  • Au Cinéma des cinéastes

LE BAL : « Mon oeil » :

INTERROGER LES ENJEUX DE CRÉATION, PRÉSENTATION ET DIFFUSION DES IMAGES.
Depuis 2008, 7285 jeunes issus de 306 classes de 75 lycées ont participé au programme.

Mon Œil ! s’adresse aux élèves issus de lycées généralistes, techniques, professionnels.
Le premier atelier est dédié à la projection de courts films documentaires et aux problématiques de l’image en mouvement.
Dans un second temps, les lycéens réfléchissent en classe aux enjeux éditoriaux de la photographie publiée (livres, presse, site internet) puis ils découvrent l’œuvre d’un photographe et sa mise en espace lors d’une exposition au BAL.
Le quatrième atelier offre à l’enseignant et ses élèves deux possibilités : une rencontre avec un professionnel de l’image ou un atelier de recherche et de création avec un artiste.
Celui-ci est fonction du projet de classe et de l’établissement.

EN 2015-2016, « REPENSER L’HISTOIRE » EST LA THÉMATIQUE QUI FÉDÈRE LES QUATRE ATELIERS

INFOS PRATIQUES

Sur une année 4 ateliers sont menés sur le temps scolaire : l’Image exposée, l’Image projetée, l’Image publiée et l’Image expérimentée.
Pour plus de rensignements sur le progamme Mon Œil ! : contacter Hugo Fonseca

Mon Œil ! est un programme proposé par la Fabrique du Regard / LE BAL en partenariat avec le Ministère de l’Éducation Nationale, la Région Île-de-France, la Préfecture de Paris et d’Île-de-France – Direction régionale des affaires culturelles, la Préfecture de Paris et d’Île-de-France – Direction départementale de la cohésion sociale, la Fondation Total, la Fondation BNP Paribas, le Cinéma des Cinéastes, le Louxor et la Fémis et en collaboration avec les DAAC des rectorats des académies de Paris, Créteil, Versailles, Amiens et Rouen.

LE BAL
Adresse : 6 Impasse de la Défense, 75018 Paris
Téléphone :01 44 70 75 50

 

Arts appliqués et culture artistique

arza-logo-color

Les arts appliqués et cultures artistiques s’inscrivent dans l’exigence de culture générale de la voie professionnelle. Ils prennent appui sur les acquis du collège, notamment sur les enseignements et les activités artistiques.
L’enseignement de l’histoire des arts s’intègre naturellement au programme et permet de mieux atteindre les objectifs qui sont au fondement de la discipline : « appréhender son espace de vie », « construire son identité culturelle » et « élargir sa culture artistique ».
En étroite liaison avec les autres disciplines, l’enseignement d’arts appliqués et cultures artistiques participe à l’intégration sociale, culturelle et professionnelle des élèves dans une société démocratique, en les aidant à faire émerger leur projet personnel, en renforçant leur réflexion responsable et autonome, en les situant dans des pratiques collectives et solidaires.
Vous trouverez dans cette rubrique des galeries de photos présentant des travaux d’élèves aussi bien issus de CAP ou de BAC PRO.

 

 

Mots image CAP

Afin de personnaliser le dossier qui les suivra toute l’année, les élèves de première année de CAP, toutes filières, ont réalisé un mot-image à partir d’une silhouette d’animal et de leur prénom.

 

Graffitis élèves de Terminales

Afin de personnaliser le dossier qui les suivra toute l’année, les élèves ont réalisé des graffitis à partir de leurs prénoms.

GraffPark de Mantes la Ville

La classe de TELEEC en visite au GraffPark de Mantes la ville.

Des élèves, des bombes de peinture, des murs et du talent :